Hébron vient enrichir notre Patrimoine Mondial mais crée des différents

Sauvegarder et protéger notre patrimoine est l’un des objectifs que se donne l’UNESCO.

Comme toute sorte d’Organisation Mondiale, l’UNESCO n’a pas la marge de manœuvre la plus étendue que l’on puisse se donner. L’exemple typique à prendre pour illustrer cet argument est le droit de veto à l’ONU qui empêche n’importe quelle démarche. Dans le cas le plus extrême, l’État membre en désaccord est en droit de quitter l’Organisation.

Zoom sur les États-Unis et la Palestine.
Zoom sur les États-Unis et la Palestine.

C’est ce qu’il est arrivé en Octobre 2017. Les États-Unis et l’Israël ont annoncé qu’ils se retiraient de l’UNESCO et que désormais, ils prendraient une place d’observateur au sein de l’institution. Cette décision est prise suite au 07 Juillet 2017 quand l’UNESCO décide d’inscrire au patrimoine mondial, mais aussi au patrimoine en péril, la vieille ville d’Hébron/Al-Khalil (Palestine).

 

 

Quelles en sont les conséquences ?

  • 1/5 des contributions disparaissent. En 2014, selon l’Organisation des Nations Unis, la contribution des États-Unis au Fond de Roulement s’élevait à 22%. Soit un chiffre de 621 203 682$ sur un total de 2 823 653 100$.  À cela, rajoutons la contribution de l’Israël, soit 11 181 666$.
  • Concrètement, c’est une grande partie des aides accordées à l’Éducation, à la Culture et à la Science qui disparaît.

C’est plus qu’un enjeu culturel qui est mis en jeu ici, mais aussi un enjeu géopolitique puisque la reconnaissance d’un pays (la Palestine) n’étant pas acceptée par les États-Unis et l’Israël, a un impact sur les contributions accordées à la Science, à la Culture et à l’Éducation. Or, aujourd’hui, cette décision est vectrice de conflits puisque les juifs revendiquent leur présence depuis près de 4 000 ans à Hébron.

Mais la seule motivation des palestiniens reste :

« […] c’est que ces lieux saints soient accessibles à tout le monde, juifs chrétiens et musulmans, ce qui n’est pas le cas actuellement », Anwar Abu Eisheh, ancien ministre de la Culture palestinien.

Cette pseudo guerre ne voit pas le bout du tunnel. Elle est la cause de la volonté des deux partis (Israël et Palestine) de redessiner leurs frontières communes.


Sources : UNESCO.org et ONU.org

4 réflexions sur “Hébron vient enrichir notre Patrimoine Mondial mais crée des différents

    1. Bonjour Alain,

      Je vous remercie pour votre réaction à chaud ! C’est encourageant de voir le plaisir que mon article peut donner au public !
      Je vous souhaite la bienvenue au sein de la communauté Pause Culture 😉

Laisser un commentaire