Un pays dans le ciel

3 novembre 2018 0 Par PauseCulture.fr

Trois chaises et trois comédiens… Un pays dans le ciel est une pièce jouée dans une salle normale pour dégager une chaleur avec le public… Trois comédiens qui jouent à tour de rôle les différents personnages de l’histoire : le demandeur d’asile, le traducteur  et l’officier de la République.

Vérité ou mensonge ?

Un pays dans le ciel est une pièce de théâtre émouvante écrite à partir des entretiens dans lesquels se jouent l’avenir des réfugiés et de leur famille dans les locaux de l’Office Français des Réfugiés et Apatrides (OFRA).

Les locaux de l’OFRA sont comme une frontière entre la France et le pays natal du demandeur d’asile, une frontière entre la vie et la mort d’une certaine façon car les déboutés du droit d’asile se voient obligés de retourner dans leur pays d’origine.

Frontière entre la vérité et le mensonge, puisque l’officier écoute l’histoire de l’étranger demandeur d’asile, doit départager la vérité du mensonge dans ce qu’il entend afin de juger du bien-fondé de la demande.

Ce n’est pas si simple car ce sont des vies et des doutes que l’on découvre. C’est une pièce de théâtre qui nous questionne….

  « L’air ne suffit pas à l’être pour vivre, il lui faut aussi une TERRE ».

Une triste réalité

C’est autour de ce simple constat et à partir de la retranscription d’entretiens entre demande d’asile et officier de la République que le dramaturge ARAT FAYEZ et le metteur en scène MATTHIEU ROY propose une pièce qui interroge sur le rapport de la France aux étrangers venus de loin pour tenter d’échapper au pire.

Cette pièce nous a beaucoup touchée et ramenée à la triste réalité, nous avons bien aimé les traits d’humours dans les moments difficiles.

Ce que nous pouvons noter dans ce public, malheureusement, c’est qu’il y avait une majorité de personnes âgées et que les jeunes n’ont pas pu prendre conscience de ce qu’il se passe…..

Nous avons bien aimé certaines répliques  amusantes :

«  votre dossier est complètement incomplet ».

« Vivaldi est le compositeur préféré de mon violon ».

« Avez-vous une autre nationalité ? Oui, je suis Américaine dans l’esprit …»… 

Un grand Merci de nous avoir donné l’opportunité de partager ce moment aussi touchant.


Article écrit avec la participation du CMJ de Brive,
Jamila HOUDAIBI, animatrice du Conseil Municipal des Jeunes de Brive
Vlad DEYZAC et Jérémy LABINA, Conseiller Municipaux des Jeunes de Brive