Le jeu de l’amour et du hasard

Le jeu de l’amour et du hasard

23 mars 2019 2 Par PauseCulture.fr

Une pièce de Marivaux

Mise en scène par Catherine Hiegel 

« Un décor féérique »

Une porte s’ouvre. Une barrière se brise. Seule séparation entre le monde actuel et les jardins de la cour. Un escalier, un château, le décor est planté, majestueux, jaillissant du sol. On entre dans un monde parallèle semblable au monde féérique et imaginaire de notre enfance.

« Une idée extravagante …»

Lorsque Lisette, femme de chambre, apprend à Silvia, fille de monsieur Orgon, un grand marquis, que son père souhaite lui trouver un mari, la panique gagne Silvia. Contant toutes les malheureuses histoires d’amour de ses amies à l’oreille attentive de Lisette, elle se dégoute du mariage en se persuadant que les hommes ne sont que méchanceté et violence soigneusement cachées au monde entier.

Lorsque le Marquis, son père, lui annonce l’arrivée de Dorante, homme de bonne famille, cette dernière lui demande une faveur. 

Pour lui permettre d’étudier au mieux son futur époux, elle souhaite échanger son rôle avec celui de sa servante Lisette.

« … Mais commune ! »

Accordé ! Mais, de son coté, Dorante demande la même chose : échanger son rôle avec celui de son valet Arlequin, et tout cela dans le plus grand des secrets !

Alors que monsieur Orgon vient d’accorder que l’échange entre Lisette et sa fille, il reçoit une lettre de la part du père de Dorante lui faisant part de l’accord entre son fils, le valet et lui-même.

« Des amours prédestinés » 

C’est donc sous l’identité de Silvia que Lisette découvre  Arlequin, qu’elle pense être Dorante ! Alors nait entre eux une histoire d’amour passionnelle.

De son coté, Dorante, sous l’apparence du valet, va tomber fou amoureux de celle qu’il pense être Lisette. Il va donc lui donner sa vraie identité. Profitant de la situation, Silvia gardera son identité secrète afin de savoir si l’amour que Dorante éprouve pour elle surmontera la différence de classe sociale et s’il ira jusqu’à lui demander sa main…

Une épreuve pour son amour qui permettra, lorsque toute la vérité sera dévoilée, une vie heureuse pour chacun des 2 couples.

Si vous le pouvez, allez voir les aventures de Sylvia, Lisette, Arlequin et Dorante ! Cette pièce est  pleine de fantaisie, d’humour et d’amour. Le valet et la femme de chambre, honorés d’être à la place de leurs maitres, auront tendance à exagérer les faits et gestes d’une personne de la haute société. Des situations cocasses et burlesques. Un vocabulaire plutôt soutenu qui ne conviendra cependant pas vraiment au plus jeune âge. Cette pièce nous fait voyager dans l’univers de notre enfance et on n’a qu’une envie … courir et monter sur la scène ! La pièce est accompagnée du début à la fin du son d’un violoncelle. On ne peut que garder en mémoire l’image d’un décor extraordinaire…


par Lucile Vacherie, CMJ de Brive