esat_administration

Comment aider les travailleurs handicapés ? Bienvenue à l’ESAT

De jours en jours, notre société évolue. Mais quand est-il de ses citoyens ? Comment aider les personnes en situation de handicap dans leur projet professionnel ? Afin de répondre à cette question, je me suis rendu, il y a quelques jours, à L’ESAT La Ribière de Limoges. J’ai rencontré salariés et travailleurs afin d’étoffer mes connaissances et ma curiosité.

 

Fondation des Amis de l’Atelier

Accueillant enfants et adultes en situation de handicap, cette fondation possède 80 structures répartie en région parisienne, dont 6 en Haute-Vienne, comprenant l’ESAT (celui que j’ai visitée) et accompagne près de 3 000 personnes en situation de handicap.

esat_schéma_histoireLa structure haute-viennoise accueille environ 22 salariés et 125 travailleurs. Ils ont tous les mêmes objectifs : découvrir, apprendre, travailler, évoluer. L’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) a pour mission d’intégrer professionnellement les travailleurs tout en répondant aux demandes des clients, et ainsi, permettre le développement de leurs compétences. Durant ma visite, j’ai rencontré quelques travailleurs et parcouru tous les ateliers, que j’aimerais vous faire découvrir.

Les Ateliers de L’ESAT La Ribière

La menuiserie avec Monsieur Dominique

Dans cet atelier, hommes et femmes travaillent. « Un véritable travail avec l’aide des moniteurs d’atelier », me déclare le directeur de la structure, Monsieur LOPES.

Quand je suis entré dans cet espace, il y a, en effet, du travail. Quand on voit ces personnes travaillées et vous parler de leur travail, on ressent cette « passion » pour leur métier. Faisaient-ils bonne figure face au patron ? Probable 😉 Nous sommes tous pareil j’ai envie de vous dire. 🙂

esat_atelier_menuiserie_1Dans la menuiserie, on y fabrique des têtes de lit mais également des panneaux anti-bruit. En effet, en 2016, des mesures de la CARSAT ont été menées car l’établissement, étant en béton, ne respectaient pas les normes données (environ 83/85 décibels). Aujourd’hui, on compte « 14 panneaux dans l’établissement », nous précise Régis, le moniteur principal de l’atelier. Ils espèrent bien continuer.

Dans un second temps, j’ai rencontré Dominique, sculpteur sur bois (en dehors de son travail). Ce monsieur va recevoir le 12 juin prochain, à Guéret, son diplôme RAE (Reconnaissance des Acquis d’Expériences) du dispositif Différent & Compétent, qu’il a obtenu suite à une épreuve orale, devant un directeur d’ESAT et une personne de l’Education Nationale. Une belle réussite pour ce monsieur. Avant de le quitter, il m’a expliqué ceci :

D’ici 6 ans, avant que je parte, les deux dernières années, je voudrais essayer de passer la VAE.

Un diplôme plus prestigieux afin de terminer sa carrière en beauté ! Je croise les doigts pour vous Dominique !

esat_atelier_menuiserie_2

 

La blanchisserie avec Madame Christine et Monsieur Xavier

Ici, on ne mélange pas les torchons et les serviettes. Ça je peux vous l’affirmer et Christine me l’a bien expliqué. Il y a 2 zones : le propre et le sale. D’un autre côté, je retrouve Xavier afin qu’il me présente ce qu’il apprend dans sa formation comme l’étiquetage, les factures ou encore le logiciel de traçabilité. Chaque personne à sa place.

Mais… A qui sont tous ces linges ?

Tout le monde peut bénéficier de leur service : entreprises et particuliers. Le contact se fait par téléphone ou sur place. Le bouche à oreille fonctionne bien. Pour ma part, c’est fait !

 

 

esat_restaurationJe ne peux vous évoquer tout ce que j’ai vu ou entendu. Mais dans cet établissement, vous avez aussi l’atelier des « Espaces verts », puis « le Façonnage » ou encore « la Restauration ». Tient ! En parlant de restauration, je vous conseille vivement d’y aller. Vous êtes de passage à Limoges ? Rendez-vous au restaurant de l’ESAT. En effet,le self est ouvert au public ! De plus, vous ferez un geste solidaire à l’intégration professionnelle de ces personnes. Qualité garantie !

 

Je termine mon article en donnant la parole à M. LOPES, directeur de cet établissement, nous dévoilant tout son engagement et sa passion par l’intermédiaire de son poste.

On a énormément développé leurs compétences, et leurs capacités professionnelles. Du coup, on peut arriver avec certaines personnes à les placer en milieu ordinaire [comme Alexandra dans le reportage de France 3]. On essaie de travailler comme les autres entreprises. Et ça c’est… EXTRAORDINAIRE.

 

 

2 réflexions sur “Comment aider les travailleurs handicapés ? Bienvenue à l’ESAT

    1. Un GRAND merci à vous et à votre équipe super gentille, sans qui cet article n’aurait pas pu être réalisable. J’espère que celui-ci sera partagé, lu et relu par de nombreuses personnes afin qu’elles puissent prendre conscience des actions de votre fondation.

Laisser un commentaire