La musique Islandaise : Sigur Rós

« Sigur Rós ». Ce nom vous dit quelque chose ?

Vous avez probablement déjà écouté un de leurs morceaux lors de sorties au théâtre ou bien plus généralement en regardant une série ! Oui, une série. Games Of Thrones est l’une des nombreuses séries populaires en France à laquelle Sigur Rós a apporté sa petite touche musicale. En effet, le groupe originaire de Reykjavík a composé un morceau dédié à la série ! (disponible ici : https://www.youtube.com/watch?v=w3QW8PVyyNM). Il fait même une apparition dans un de ses épisodes ! Ajoutons-y une publicité que nombreux d’entre vous ont dû voir à la TV : le parfum « Alien » de Thierry Mugler (disponible ici : https://www.youtube.com/watch?v=Gjpo2PwVeu0 et la chanson en question est disponible en fin d’article : c’est Brennisteinn). Sigur Rós est un groupe à la fois inconnu du grand public, mais il est bel et bien présent dans notre quotidien.


Mais.. Quel est ce groupe ? De qui est-il composé ? Qu’a-t-il de si particulier pour lui apporter un tel article ?

Chacun de ses membres est unique, possédant un talent incomparable :

Jón Þór Birgisson (surnommé Jónsi) : chanteur et guitariste au sein du groupe. Il emporte son public dans son univers avec son falsetto (voix de tête utilisant les notes les plus aiguës) et sa guitare dont il joue avec l’aide d’un archet de violoncelle. Quand il génère un son atmosphérique, le public ne peut être qu’en admiration.

Jón Þór Birgisson : chanteur & guitariste de Sigur Rós

Georg Hólm : bassiste du groupe, il joue de son instrument à la manière de Jónsi. En effet, il s’aide parfois d’une baguette de batterie pour jouer de la guitare basse.

Georg Hólm bassiste de Sigur Rós

Orri Páll Dýrason : batteur et nouveau membre en 1999, remplaçant Ævar Gunnarsson, il joue parfois des cymbales à l’aide d’un archet.

Orri Páll Dýrason : batteur de Sigur Rós

Kjartan Sveinsson : pianiste depuis la création du groupe, il le quittera en 2013 et ne sera pas remplacé. Seul Ólafur Björn Ólafsson accompagnera le groupe lors de la tournée solo de Jónsi. L’homme qui jouait à la fois du piano, de la guitare, de la flûte, du hautbois et du tin whistle laissera place à un homme qui sera aux claviers à partir des tournées de 2012.

Kjartan Sveinsson : pianiste de Sigur Rós

La majorité des noms de groupes ont aujourd’hui une signification. Est-ce le cas pour Sigur Rós ?

Eh bien oui puisqu’avant de se scinder en deux mots, le nom du groupe prenait cet orthographe : Sigurrós. Lors de sa création, le groupe était à la recherche d’un nom. Et la naissance de la sœur de Jónsi (Sigurrós) contribua à cette recherche ! D’abord sous le nom de Victory Rose, le groupe islandais publie leur premier titre « Fljúgðu » (qui signifie « voler »). Ce titre leur permet de produire leur premier album studio qu’ils appelleront « espoir » (Von) en 1997.

Voici d’ailleurs, leur discographie :

  • 1997 : Von (signifie « Espoir »)
  • 1999 : Ágætis byrjun (« Bon début »)
  •  2002 : () *
  • 2005 : Takk… (« Merci… »)
  •  2008 : Með suð í eyrum við spilum endalaust (« Avec un bourdonnement dans les oreilles, nous jouons inlassablement »)
  •  2012 : Valtari (« Rouleau compresseur »)
  •  2013 : Kveikur (« Mèche »)

*Arrêtons-nous deux minutes sur cet album d’une originalité sans précédent : il est constitué de huit titres ne disposant d’aucun nom, tout comme l’album. En effet, il est d’abord publié avec des titres portant l’appellation « Untitled » suivi d’un hashtag et du numéro du titre (Exemple pour le premier titre : Untitled #1). Mais c’est pour plus de facilité que le groupe va décider de donner un nom à l’ensemble des titres.

En plus d’être un album n’ayant aucun nom, chacun des titres qui le composent est en Vonlenska (le Vonlenska n’est pas une langue : c’est une suite de sons sans aucune signification, mais qui se rapproche de l’Islandais; un langage inventé par Jónsi, leader de Sigur Rós).

Mais ce n’est pas fini puisque chacun de ces titres a des paroles identiques : les titres sont en réalité interprétés de manière différente et donc diffèrent les uns des autres.

Enfin, cet album est pensé de fond en comble puisque si nous partageons l’album en deux parties comprenant quatre morceaux chacune, nous remarquons qu’elles sont séparées par un blanc de 36 secondes (deux fois 18 secondes en référence à la piste 18 Sekúndur Fyrir Sólarupprás du premier album : Von).

N’est-ce pas impressionnant ? 😀


Découvrez quelques-unes de leurs chansons ci-dessous :

Popplagið – Sigur Rós

Brennisteinn – Sigur Rós

Ára Bátur – Sigur Rós

 

Résumé en vidéo :

 

Qu’en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en commentaire !

17 réflexions sur “La musique Islandaise : Sigur Rós

  1. Hugo, avez vous eu la chance de les voir en concert? Orri Pall Dyrason est extraordinaire derrière ses fûts.
    Ps: Olafur Bjorn Olafson ne fait pas partie du groupe
    Ils ont joué leur dernière tournée, à eux trois, seuls sur scène jonglant des différents instruments.
    Tellement vrai concernant Ara Batur

    1. Non je n’ai pas eu cette chance…
      Je vous remercie pour votre remarque. J’ai dû me perdre dans les informations qui apparemment n’étaient pas fiable..! Je vais corriger ça !!

      En discutant de Sigur Rós avec mes proches, j’ai remarqué que chacun avait son opinion sur les titres emblématiques du groupe. Quels titres conseilleriez-vous à vos proches ?

  2. Je les ai découvert il y a plus de dix ans maintenant et ai eu la chance inouïe de les voir 4 fois en concert! Magique. Leur musique est un vrai bijou, elle me transporte totalement, des sensations extraordinaires. Se laisser porter pour aller vers un univers unique, à part! Je m’en lasserai jamais
    Merci de leur avoir consacré un bel article

    1. Bonjour Emeline !
      Wow quelle chance !! C’est un rêve pour moi que de pouvoir les voir un jour (je ne les ai jamais vu…) ! Malheureusement ils passent trop loin de chez moi..
      Je suis tout à fait d’accord avec vous ! J’en ai parfois des frissons ! Vous avez su trouver les bons mots pour décrire leur musique (mots que je n’ ai pas..!).
      Je vous remercie de nous avoir donné votre impression, en espérant que vous prenez du plaisir à nous lire.

      1. Je ne sais pas où vous habitez mais ce sont les seuls pour lesquels j’ai fait tant de kilomètres.
        Je suis de l’Aveyron et jamais je n’aurai pensé avoir les chance de les voir…Et puis en 2012, miracle, ils ont fait deux dates dans le Sud sur Toulouse! et Arles ( Théâtre Antique ) j’ai pas résisté tellement c’était inespéré.
        Totalement captivée, je les ai revu l’année suivant sur Fourvière à Lyon à l’occasion de la tournée de Kveikur.
        Je les ai vu pour la dernière fois à ce jour en Septembre dernier au Grand Rex, Seul groupe à ce jour pour lequel je suis montée à la capitale
        Lors de leur prochaine tournée, foncez! Juste une émotion extraordinaire, bien plus qu’un concert, une expérience unique!
        J’ai eu la chance incroyable de les voir à chaque fois dans des « petites » salles ou lieux assez extraordinaire mais rien ne dit que je ne les reverrai pas si ils reviennent en France

        Avec plaisir pour les commentaires.

        1. La possibilité de les voir ou non ne dépend pas seulement des kilomètres (je suis de Corrèze)… N’étant pas majeur, je n’ai pas (encore) la liberté de partir où et quand je le souhaite. Cela dépend donc de mes parents (qui les ont vu sur Toulouse d’ailleurs alors que je ne connaissais pas encore le groupe).
          Oui ! J’ai vu qu’ils sont passés au Grand Rex mais c’était loin et en semaine donc je n’ai pas me déplacer..

          Pour leur nouvel album prévu pour la mi-2018 j’espère qu’ils reviendront ! C’est aussi une expérience unique je rêve de connaître un jour..! Sachez que je vous envie haha !!

          1. Je comprends tout à fait ça. J’ai connu moi aussi ça. Le fait d’être bridée parce qu’on a pas encore 18 ans. Encore plus lorsqu’on est encore dans les études.J’espère que vous pourrez les voir et vivre ce rêve.
            je croise les doigts pour qu’ils repassent sur Toulouse lors de leur prochaine tournée.
            Quand les avez vous découvert?
            Avez vous vu le dernier concert qu’ils ont donné à la Harpa de Reykjavik? Ils ont été diffusés sur la Rúv. L’affiche de ce festival Norður og niður fait carrément rêver…Mogwai entre autres.
            Le vouvoiement me fait assez bizarre. Je n’ai que 32 ans.
            je serai ravie de parcourir tout le site. Je vous ai découvert par un article que La Montagne vous a consacré. Beau boulot

          2. Je croise aussi pour qu’ils repassent pas très loin ! Toulouse c’est très bien !
            Je les ai découvert il y a 2-3 ans grand maximum. C’est assez récent à vrai dire. Mais ça a été un vrai coup de cœur quand j’ai commencé à les écouter !
            J’ai entendu parlé du festival Norður og niður mais je n’ai pas bien suivi.. En revanche j’ai vu qu’il y avait aussi Mogwai !!
            Si le vouvoiement vous gêne, nous pouvons nous tutoyer haha ! C’est seulement une marque de respect ^^
            Cet article dans La Montagne a été un grand pas en avant pour Pause Culture. Il montre aussi que si on ne demande rien, on n’a rien. Je vous remercie (encore) de l’intérêt que vous portez pour notre blog ! Nous y consacrons beaucoup d’importance !

          3. Hugo. Je comprends tout à fait pour la marque de respect. C’est aussi pour cela que au delà de l’article je « te » pensais majeur. En aucun cas c’était un reproche donc. 😉 Je croise vraiment les doigts pour qu’ils repassent dans le Sud de la France. Je mesure la chance que j’ai eu.
            Si cela t’intéresse je peux te transmettre un lien du concert de Reykjavik. Mogwai, Jarvis Cocker, Jofriður…
            J’espère que Heima fait partie de ta vidéothèque.
            En tout cas, superbe présentation de ce groupe.
            La première fois que j’ai entendu Ara Batúr dans l’émission de Zégut sur RTL2…la révélation! Alors que mon frère aîné connaissait le groupe depuis ( ). Le péché de la jeunesse…heureusement réparé.

          4. Oui je veux bien le lien du concert à Reykjavik s’il te plaît (notamment Sigur et Mogwai) !
            Je suis content que cet article plaise ! C’est un de ceux auquel je tiens le plus ^^`
            C’est donc Ára Bátur qui tu conseillerais à tes proches s’ils souhaitent commencer à écouter Sigur Rós ?

          5. Hugo voici le lien
            Durant les 20 premières minutes il y a plusieurs interviews en islandais ( et sans traduction évidemment ) de personnes que tu reconnaitras 😉
            http://ruv.is/sarpurinn/ruv/nordur-og-nidur-tonlistarhatid-sigur-rosar/20171230
            Passes sur ce site si tu en veux plus. Je sais pas si tu le connais
            https://sigurros2012.wordpress.com/
            Les différents liens dans les commentaires 😉
            Bonne découverte et lecture

            Pour ce qui est de Ara Batur, c’est celui par lequel je suis rentrée dans leur univers mais j’ai fait découvrir le groupe à certaines personnes par Hoppipolla et Olsen Olsen qui sont plus « facile d’accès » et la personne en question est littéralement tombée amoureuse de leur musique mais après c’est personnel…Il faut essayer de faire avec les univers de chacun. Brenninstein est je trouve une superbe porte d’entrée

            Ps: Tu pourras te familiariser avec l’accent et la prononciation

            J’avoue que la langue islandaise a une telle musicalité que je me lasse pas et j’adore les artistes de la sc§ne islandaise qui poursuive un peu dans ce sens ( Svavar Knutur, Kaleo sur un titre, Asgeir sur son premier album en Islandais )
            Cette langue est tellement belle.
            La musique de Sigur Ros est une magie à l’état pur. Elle transporte dans un autre monde.

            Ps: Hugo, j’ai réalisé mon rêve alors que je pensais jamais et j’ai fait le concert de Toulouse avec mon frère qui les adorait bien avant moi. Je suis sûre que tu réaliseras ce rêve.
            Le Grand Rex j’ai pu le faire car ils ont triplé la date sinon j’aurai pas pu.

            Je suis très heureuse de voir un si bel article consacré à ce groupe que je crois, j’admire le plus. Takk Fyrir

          6. Oui je te dirai via les réseaux sociaux (pour ne pas surcharger les commentaires de cet article). J’ai découvert Sigur avec Ára Bátur et ça a été une révélation..! Puis j’ai adoré l’album « () » dans son intégralité ! C’est probablement mon album préféré (mais chacun des albums sont uniques)!

  3. Tout d’abord merci pour cet article. Que dire d’autres sur ce groupe mis à part que leur musique me fait vibrer. Certains pensent qu’elle est dépressive, mais écoutez bien installé confortablement et fermez les yeux. Ressentez la musique, elle vous transporte.

Laisser un commentaire