L’abandon du nucléaire : bonne ou mauvaise idée ?

6 octobre 2020 0 Par Arnaud Le Gac
0
(0)

L’énergie nucléaire est la principale source de production d’électricité en France. Pourtant la tendance actuelle est d’abandonner cette énergie en faveur des énergies renouvelables. Si j’ai écrit cet article ce n’est pas pour prendre position ou apporter une réponse à la question de la transition écologique. Mais bien pour informer sur les enjeux autour de cette transition et relancer le débat sur la production électrique en France.

Aéroréfrigérants d’une centrale nucléaire : tour creuse qui permet de dégager la chaleur du réacteur sous forme de vapeur d’eau

Fermeture de Fessenheim, le début de la transition

Ce 29 Juin, notre pays a vu s’éteindre le dernier réacteur de la centrale Nucléaire de Fessenheim. Cette centrale avait été mise en service en 1978. Elle aura produit 440 milliards de kilowatts-heure au cours de ces 42 dernières années. C’est à dire qu’à elle seule, elle a produit au cours de sa vie de quoi fournir de l’électricité à tous les foyers français pendant trois années. En 2012 par exemple la centrale a fourni plus de 88% de la consommation électrique alsacienne de 2011. La fermeture de Fessenheim n’a pourtant rien d’une surprise.

Une demande citoyenne

A l’heure de la transition écologique de plus en plus de Français réclament la fermeture des centrales nucléaires. C’était d’ailleurs l’une des promesses électorales d’Emmanuel Macron et de François Hollande avant lui. Au vu des incidents de Tchernobyl et plus récemment de Fukushima l’inquiétude des riverains est plus que légitime. De plus, la centrale a produit au cours de 2018 un peu moins de 593 tonnes de déchets radioactifs. Ce sont les raisons pour lesquelles le ministère de la transition écologique a décidé de fermer la centrale. Bien évidemment l’état a choisi d’investir dans le secteur des énergies renouvelables pour compenser cette perte. Un tweet du 27 novembre 2018 annonce par exemple la volonté de passer à 40% de part de renouvelable avant 2030.

L’avis des Français

Alors passer au renouvelable, bonne ou mauvaise idée ? Je pense que la majorité d’entre vous répondraient ‘bonne’. Et si je me permets de m’avancer sans vous avoir demandé c’est parce que d’autres l’ont fait à ma place. En effet EDF commande chaque année à l’IPSOS une étude sociologique sur le sujet des modes de production électrique en France : le Baromètre Développement Durable d’EDF. En 2017, 46% des Français se déclarent défavorables à l’énergie nucléaire. Seulement 42% s’y déclarent favorables. Concernant les énergies renouvelables (solaire, hydrolienne, éolienne, géothermique, hydraulique et biomasse) environ 80% des français leurs sont favorables. Et il est intéressant de noter que même si les Français sont défavorables à la plupart des énergies carbones, une majorité reste favorable au gaz.

Avis des sondés sur les différents modes de production d’électricité en France.
Source : Baromètre Développement Durable EDF 2017

La croyance populaire

Je tiens donc à rappeler que le gaz est généralement du butane, une ressource fossile et que la combustion d’une molécule de ce gaz mène à la formation de quatre molécules de dioxyde de carbone. Il est également intéressant de noter qu’en 2017, 78% des Français pensaient que le nucléaire contribue à l’effet de serre. Pourtant, cette idée est fausse. Les grosses fumées que l’on voit s’échapper des centrales nucléaires sont en réalité de la vapeur d’eau. Donc pour résumer; vous dégagez plus de CO2 en passant devant une centrale nucléaire en voiture que ce qu’en dégage la centrale elle-même. Bien sûr cette comparaison est grossière. De par son fonctionnement, une centrale dégage du CO2, ne serait-ce que le transport du personnel et des matières premières. Mais l’idée générale est que le nucléaire est une énergie qui dégage très peu de gaz à effet de serre.

Les limites du renouvelable

Néanmoins, les énergies renouvelables ne dégagent également que peu de gaz à effet de serre. Elles ont aussi l’avantage de ne produire aucun déchet radioactif. Et malgré le paragraphe précédent, je suis moi même favorable à une alternative renouvelable à l’énergie nucléaire. Le problème c’est que les connaissances actuelles ne permettent pas de stocker efficacement l’énergie produite par le solaire ou l’éolien. Et si ces méthodes de production peuvent suffire en cas de fonctionnement optimal, elles sont sensibles aux facteurs météorologiques et nous ne sommes pas capables de mettre en place une production en continu. Alors comment fournir de l’énergie lorsque ces modes de productions ne le permettent pas ?

L’exemple Allemand

Pour se donner une idée de ce qui se fait actuellement  dans le monde il suffit de se tourner vers nos voisins allemands. La part de renouvelable en Allemagne est de 40%. C’est presque deux fois plus qu’en France. Mais dans sa volonté de réduire la part de nucléaire dans son énergie, le pays n’a pas réussi à se passer de ces centrales à charbon. Ainsi la production annuelle de CO2 est presque dix fois supérieure à celle de la France. L’électricité allemande a aussi l’inconvénient d’être bien plus onéreuse que l’électricité française (150$ par MégaWatt-heure de plus).

Quelles alternatives à Fessenheim ?

Revenons-en à la centrale de Fessenheim. Le gouvernement français a décidé de se tourner vers les énergies renouvelables pour compenser une partie de la production de la centrale nucléaire. Mais le reste de la production sera achetée à l’Italie et aux Royaumes-Unis. Ces pays produisant beaucoup plus de gaz à effet de serre que la France. La façon dont cette centrale a été fermée va donc entraîner une hausse des productions de gaz à effet de serre. 

Un débat d’intérêt public

La production énergétique est un sujet sérieux et très complexe qui pose la problématique non seulement de l’écologie, mais aussi de l’indépendance énergétique de notre pays et du pouvoir d’achat de nos citoyens. Et je pense qu’à une époque où certains manifestent vêtus de vert quand d’autres manifestent vêtus de jaune, cette question mérite d’être posée, étudiée, et surtout éprouvée. 

Arnaud LE GAC

Print Friendly, PDF & Email

Que pensez-vous de l'article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour l'instant 🙁 Soyez le premier à noter cet article !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile...

Améliorons cet article !

Que devons-nous améliorer ?