Festival de l’île de Wight 1970: 50 ans de légende

Festival de l’île de Wight 1970: 50 ans de légende

22 mai 2020 0 Par Marius Hutinet
0
(0)

Les années 2019 et 2020 marquent les 50 ans de deux événements emblématiques de la musique et de la contre-culture hippie. Du 15 au 18 Août 1969, le festival de Woodstock rassembla dans l’état de New-York plus de 500 000 jeunes. Il perpétua ainsi la lignée des grands festivals de la fin des années 60. L’année suivante, un événement similaire se déroula sur le sol anglais. Retour sur un moment haut en couleur et en contestations.

Un festival qui réveille une certaine nostalgie

Pour cette troisième édition du festival de l’île de Wight, les organisateurs réunirent une programmation éclectique et incroyablement riche. Une scène bien sûr majoritairement rock, dans l’ère du temps. Le programme, prévoit de mettre en scène de nombreux artistes à portée internationale et aujourd’hui légendaires, tels que The Doors ou The Who. Quelques airs de jazz ont également ponctué le festival d’envolées hypnotisantes, notamment à travers la trompette de l’immense Miles Davis. 

Joan Baez, Supertramp, Jimi Hendrix, Jethro Tull, Ten Years After, impossible de citer tous les artistes présents. Toutefois, ces quelques noms nous permettent de comprendre pourquoi plus de 600 000 festivaliers décidèrent de se regrouper devant cette scène plantée au beau milieu de l’île. 

La foule présente est à l’image de la programmation: incroyablement mixte. Hippies à la recherche de nouvelles expériences, personnes âgées curieuses de connaître les us et coutumes de la jeunesse, équipes de tournage et journalistes: des centaines de milliers de personnes de milieux et de styles différents se retrouvent pour ne former qu’un autour de la musique. Mais cette mixité et les difficultés d’organisation ont entraîné certains incidents, ce festival marquant ainsi la fin d’une époque. 

Des complications liées à l’organisation et la sécurité

Tout ne se déroula pas exactement comme prévu. Selon certains témoignages, de nombreux incidents eurent lieu pendant cette courte semaine. Les deux premiers jours du festival ont rassemblé majoritairement des nouveaux artistes de la scène anglaise. Aucune grande tête d’affiche ne se produisit ces jours-ci. Le ticket pour l’entrée du site était donc gratuit, et a permis à de nombreux spectateurs de profiter des concerts. 

Mais lors du passage d’artistes plus reconnus, l’entrée au site devint payante. Cela déclencha immédiatement une grande vague de contestation au sein de la foule. De plus, contrairement au site de Woodstock, les limites n’étaient pas faites de simples grillages mais de véritables palissades infranchissables. Nombre de spectateurs ne désirant pas payer, quelques concerts gratuits furent organisés aux quatre coins de l’île. Ces jam-sessions ayant pour but de rivaliser avec le festival principal. 

Les témoignages divergent sur le déroulement des événements dans l’enceinte du festival payant, mais beaucoup s’accordent à dire que le chaos régnait. En effet, la foule a rejeté et exaspéré de nombreux artistes, à l’image de Joni Mitchell, qui termina sa performance en larmes après avoir essuyé une interruption de son concert par des spectateurs. 

Coronavirus: un cinquantenaire impossible

Après l’annulation du cinquantenaire de Woodstock pour des problèmes financiers, c’est au tour de l’anniversaire du festival de l’île de Wight 1970 d’être annulé. L’épidémie de Coronavirus rend cette année impossibles les rassemblements estivaux. Mais heureusement les organisateurs donnent d’ores et déjà rendez-vous aux festivaliers en 2021. On espère donc que les artistes prévus cette année, (Lewis Capaldi, Lionel Richie, Sam Fender…) seront eux aussi présents l’année prochaine.

Print Friendly, PDF & Email

Que pensez-vous de l'article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour l'instant 🙁 Soyez le premier à noter cet article !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile...

Améliorons cet article !

Que devons-nous améliorer ?