Sous ton envoûtement de Thibault Beneytou

Délicatesse et émotions ne correspondent qu’à une partie de son histoire ou encore de sa vie. Pensant cacher le fin fond de ses pensées, il s’est trompé. Le voir face à son destin, face à ce qu’il attendait impatiemment, ne représente qu’une partie de sa vie. Thibault Beneytou, auteur de cet ouvrage, créé, tel un metteur en scène, une histoire bercée entre deux univers.

Sans l’ombre d’un doute

Immergé à Isla, au large du littoral islois, Maël, étudiant en design graphiste, étudie sa passion. Dès son plus jeune âge, il se mettait à créer des supports commerciaux sur des produits du quotidien.

Sa vie d’étudiant lui convenait jusqu’au jour où elle prit un ton monocorde. Il se baladait sans cesse aux mêmes endroits : au lycée, à la plage ou au restaurant dans lequel il travaillait en tant que serveur avec sa meilleure amie Soline Taillard. Maël l’a décrit comme la fille parfaite.

Au-delà de son caractère,  Bree Van de Kamp (référence à un personnage très organisé et méticuleux de la série Desperate Housewives), comme le surnomme Soline avec humour, Maël vit sa vie au jour le jour. Seulement, alors qu’il travaillait au restaurant, un jeune homme lui titilla les pupilles.

 

L’homme à la chemise noire

Maël est homosexuel. Un élément sur lequel il ne manqua pas de préciser, de bon matin à son patron un peu trop curieux. Malgré les nombreux rejets et râteaux pris à son égard, il ne perd pas espoir. Prendre son courage à deux mains. Voilà ce qu’il doit faire. Mais, cela n’est pas chose facile… Est-il gay, ce magnifique beau-gosse à chemise noire ? Il en doute. Tout le contraire de Soline qui l’encourage à franchir le pas. En effet, il y a de la concurrence.

A ce moment de l’histoire, nous pouvons retenir ces quelques mots, prononcé par Maël qui réflexionne sur la relation qu’il entretient avec sa meilleure amie.

Je pense que chaque homme, qu’il soit gay ou non, a quelque part une femme qui lui est destinée.

 

Rêves et désirs prennent vie

De fil en aiguille, une relation va se former entre Gaël et l’homme à la chemise noire, Morgan. C’est alors qu’un effroyable événement surgit de nul part. Serait-ce une illusion ? Un manque de sommeil ? Se questionne Maël sur ce qu’il vient de vivre. Alors qu’il était invité chez Morgan pour un rendez-vous professionnel (pour ne pas dire tête-à-tête), il observait la bibliothèque face à lui. De nombreux ouvrages datant de plusieurs années y étaient exposés. L’un d’entre eux l’intriguait. Il se mit à découvrir pages après page son contenu jusqu’à cette mystérieuse formule :

En ce lieu, en cette heure, J’invoque les esprits du Royaume des océans, Faites que j’abandonne mon enveloppe sans leurre, Et que triton je devienne, ici et maintenant !

Et un bruit de vaisselle s’explosa au sol.

 

 » Sous ton envoûtement  » : l’auteur fait preuve d’imagination

Comment ne pas être complètement scotché par la plume de cet auteur ? Il est rare pour un premier ouvrage d’être aussi précis et efficace dans son écriture. Quand on aime une histoire, on ignore le nombre de pages et le temps qui défile. Au contraire, on écoute ce que nous raconte l’auteur. Enfin non, on écoute l’histoire des personnages, que se soit Maël, Morgan ou Soline, on est attaché à eux.

Enfin, pour terminer cet article, je vous conseille vivement de vous le procurer car il vaut le détour comme de nombreux romans aux Editions Livresques. Mais j’aime à penser, qu’un jour, un talentueux réalisateur achètera les droits afin de réaliser la version cinématographique. Croisons nos doigts.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire