L’apparition de l’Art

L’apparition de l’Art

13 juillet 2019 0 Par Hugo De Almeida

Il y a 30 000 ans environ, un phénomène se produisit : l’apparition de l’Art, et en l’occurrence, la sculpture. 5 ou 10 000 ans plus tard, advint un autre phénomène spectaculaire : l’Homme affrontait les ténèbres.

La peur de figurer l’Homme ?

C’est en effet il y a 20 000 ans environ que l’Homme, muni d’une torche, rentrait dans des grottes ou cavités humides pour représenter des animaux. On y trouvait tous les animaux que l’Homme connaissait. Ils étaient parfois représentés avec un très grand réalisme : des bisons, des chevaux mais aussi tout le bestiaire vivant à cette époque.

Mais pourquoi ne se représentaient-ils pas ? A cette époque, les figurations humaines étaient presque inexistantes. Était-ce par peur de leur propre être que les hommes préhistoriques ne comprenaient pas encore ? Ou eux-mêmes ne pouvaient pas se regarder et se craignaient ?

Les figures humaines de cette époque représentent l’Homme de façon abstraite, en comparaison avec les représentations animales. Les figures humaines étaient assez linéaires (rectangles, lignes, points…), le sexe mis en avant, une attitude figée et souvent caricaturée. Est-ce qu’on peut alors dire que l’art abstrait existait déjà il y a 20 000 ans ? Qu’en pensez-vous ?

Pourquoi l’Art ?

C’est une bonne question… A cette époque, les écoles d’Art existaient-elles ? Y avait-ils des ateliers d’Art ? Ce que l’on sait, c’est qu’au fil du temps, l’Homme a continué à représenter des animaux et lui-même jusqu’à remarquer une évolution sur un même mur d’une grotte. Les hommes sont davantage représentés, en action et moins caricaturés.

Chasseur blessé par un bison (Lascaux, puits du sorcier)

On pourrait penser que ces représentations murales étaient de « l’Art pour l’Art », c’est-à-dire que l’Homme représentait ce qu’il connaissait parce qu’il trouvait cela beau. Cette hypothèse est aujourd’hui à oublier. On penserait plutôt à une certaine magie ayant trait à la chasse. En effet, la représentation peinte ou gravée serait destinée à favoriser soit la capture du gibier, soit son abondance. Les animaux percés de traits retrouvés dans les grottes plaident en cette faveur. Mais encore, certains préhistoriens pensent que les œuvres retrouvées dans les grottes correspondent à un mode d’expression codé…

L’Homme contemporain a encore bien du mal a comprendre les images de ces grottes. L’écriture, absente à cette époque, aurait pu nous permettre de comprendre la pensée de l’Homme préhistorique. Mais nous restons témoins impuissants des images paléolithiques…