Hotel Labenche

FICHE TECHNIQUE : Hôtel Labenche

  • Localisation : Limousin ; Corrèze ; Brive-la-Gaillarde
  • Adresse : 26Bis Boulevard Jules Ferry
  • Époque de construction : XVIe siècle
  • Style architectural : Renaissance et XVIIIe
  • Bouleversements/Modifications ultérieures :

– Vers 1723 : remaniement du bâtiment central

– 1827-29 : il devient séminaire diocésain et un troisième bâtiment est élevé

– 1906-1979 : siège de divers services municipaux

– Restauration et aménagement en vue d’un musée

  • Fonction du bâtiment : successivement hôtel, séminaire, siège de services municipaux et musée
  • Date de classement/inscription aux Monuments Historiques : classé en 1886

 

Fonction et construction

Monument remarquable de l’architecture de la Renaissance, l’hôtel Labenche a connu de nombreux bouleversements. Probablement construit en 1540 par Jean II de Calvimont, seigneur de Labenche, garde des sceaux et greffier du roi François Ier, l’hôtel est implanté dans la première enceinte de la ville. (Cf. : L’Histoire de Brive-La-Gaillarde). Labenche doit son origine au patois « grande pierre plate », étant le nom d’un terrain à Turenne, dont Jean II de Calvimont était propriétaire. Lorsqu’il fit construire son hôtel particulier, il prit le même nom que ce dernier : Labenche. Le grès fin de Gramont dont l’hôtel est construit nous rappelle le village pittoresque corrézien de Collonges-La-Rouge.

Défiant les siècles, Labenche a su garder toute sa magnificence, et même, s’est vu attribué de multiples modifications, dues à la succession de propriétaires, depuis sa construction, et ce, jusqu’en 1906 où il devient propriété de la ville de Brive-La-Gaillarde suite à la loi de Séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 et de son architecture distinguée. Magistrat Dumas, duc Adrien-Maurice de Noailles, famille Sahuguet d’Espagnac (qui remanie le bâtiment central, donnant une allure classique à la façade de la rue Blaise Raynal), famille de Corn, Monseigneur Mailher, Evêque de Tulle (qui transforme l’hôtel en un séminaire diocésain et élève un troisième bâtiment) sont les nombreux propriétaires successifs de Labenche.

Après 1906, l’hôtel devient le siège de multiples services municipaux tels que la Croix Rouge pendant la Grande Guerre, école Jules Ferry, bibliothèque municipale, archives, Société Scientifique…

C’est enfin en 1979 que l’hôtel connaît le plus grand bouleversement de son Histoire puisqu’il est restauré et aménagé pour constituer le musée que nous pouvons admirer aujourd’hui. Le musée Labenche qui abrite actuellement un inventaire s’élevant à 60 000 objets (dont seulement 6 000 sont exposés) vous propose de découvrir ses collections reparties en 17 salles, et ce, sur deux étages, auxquelles on peut ajouter les quatre ou cinq expositions temporaires à l’année (dans une salle spécifique), tout cela pour une modique somme qui permet la conservation de tous ces biens publics qui constituent notre Histoire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.