La casa de papel : la série du moment

La casa de papel : la série du moment

21 avril 2018 0 Par Hugo De Almeida

Sur 15 épisodes, « la casa de papel » nous transporte dans « le » braquage du siècle.

/!\ Attention, risque de spoil 

Tout commence sur un lit d’hôpital où un enfant discute avec son père. Le père vient rendre visite à son fils et lui raconte sa vie, ses « casses » (cambriolages, vols…). Il lui raconte que chacun peut avoir ce qu’il veut dans la vie, sans nuire à autrui. Ce qu’il tente de lui transmettre, c’est son expérience des « casses » sans aucune violence et sans jamais faire couler de sang.

A l’hôpital, le jeune garçon s’ennuie et passe de livre en livre. Après la mort de son père, il rêve que d’une chose : finir ce que son père avait commencé. Il s’instruit des années et mets « enfin » son plan à exécution.

Un plan osé

Salle de classe

Désormais sous le nom du « Professeur », celui-ci rassemble les hors-la-loi les plus recherchés du pays (et même de Russie) dans sa salle de classe où il explique son plan, détail après détail. De même, chacun de ses élèves portera un nouveau nom pour dissimuler son identité : ils opteront pour des noms de villes. Voici donc l’équipe au complet :

De gauche à droite : Berlin, Helsinki, Oslo, Nairobi, Professeur, Moscou, Denver, Rio, Tokyo

Le plan du Professeur consiste à prendre le contrôle de la maison royale de la monnaie à Madrid. Le but recherché n’est pas de vider les coffres de la fabrique mais bien de persister dans celle-ci pour fabriquer leurs propres billets. Le plan est simple : imprimer 2,4 milliards d’euros en moins de douze jours.

 

Une série riche en rebondissements

Le Professeur a étudié chaque geste et action possibles de la police qui pourraient mettre un terme au braquage. Pourtant, même préparé, est-il possible de tout anticiper ?

Raquel, l’inspectrice

En effet, les malfaiteurs vont se heurter à une inspectrice experte en la matière : Raquel. Celle-ci va leur donner du fil à retorde.

« La casa de papel » nous tient toujours en haleine. A plusieurs reprises, nous sentons la fin arriver pour les braqueurs à chaque fois que Raquel comprend les intentions du Professeur. Du côté du Professeur, nous sentons que la situation est critique. Il panique, il s’énerve, c’est la fin. Mais l’épisode suivant nous prend au dépourvu quand nous apprenons que la situation dite critique, n’est en faite qu’un mise en scène… Il avait même prévu ces situations ! C’est ce qui fait le succès de cette série.

Bande annonce (VF) :