« La forêt n’est pas loin » au théâtre l’Empreinte de Brive

« La forêt n’est pas loin » au théâtre l’Empreinte de Brive

8 novembre 2019 0 Par Valentin Delbreil

La forêt n’est pas loin est une exposition collective menée par les étudiants de la classe prépa arts plastiques de la cité scolaire d’Arsonval. La deuxième promo de cette prépa s’est lancé son premier défi : mettre en place une expo ! C’est entre avantages et contraintes de l’espace et du sujet (la forêt) que ces apprentis plasticiens font vivre leur travail au sein du théâtre l’Empreinte, dans le cadre de la 38ème édition de la Foire du Livre de Brive.

L’atelier accompagné d’un fond sonore naturel (bois, oiseau, craquement, souffle du vent sur les feuilles)

La forêt n’est pas loin, une rencontre avec la nature

Qui peut affirmer ne pas être lié à la nature ? Personne. On est nature. Ainsi, l’idée de cette exposition est de faire réfléchir les étudiants à « la proximité que l’on peut éprouver avec cet environnement », m’indique Denis Dufour, professeur. C’est également ce que l’on souhaite faire émerger chez les visiteurs.

Ainsi, l’exposition est composée de trois notions : la forêt comme construction, la forêt comme jungle et la forêt comme écosystème fragile. Avec ces trois axes, les étudiants se sont appuyés sur leur expérience au Centre internationale d’art et du paysage de Vassivière. Un lieu qualitatif et intéressant, notamment avec le parcours du bois de sculptures.

Cependant, Denis Dufour m’a apporté une petite précision sur la notion de « construction ». Tout commence par l’idée de la construction. Pour cela, il a fait référence à la cathédrale de Notre Dame de Paris et de son incident le 15 avril 2019.

Savez-vous comment on appelle une charpente pour une cathédrale gothique ? Tout simplement, les « forêts« . Dans l’espace « atelier » de l’exposition, nous avons exposé un livre qui explique cela.

Denis Dufour

En ce qui concerne la jungle et l’écosystème, le professeur fait référence à celle de Calais et de sa migration.

Jungle de Calais
source : https://www.francetvinfo.fr/
source : https://www.francetvinfo.fr/

Ça correspond vraiment au Limousin.

En effet, comment qualifier le Limousin ? La nature prend une place tellement importante dans la région qu’elle en valorise son environnement, son espace. Une forêt atypique mais limousine est installée pendant ces trois jours au théâtre de Brive.

Le regard est perdu…

De plus, après avoir travaillé avec Dominique Plas (une artiste et chorégraphe) de l’association Images Plurielles domiciliée dans la commune de Saint-Pantaléon de Larche, les étudiants vont prochainement rencontrer, à Memac, de jeunes artistes exposant pour la première fois. Une toute première approche pour ces jeunes se destinant à faire de même après leur étude.

Une partie des réalisations

Aucun cartel pour une visite plus fluide

En effet, dans une exposition, il y a autant de travail avant qu’après. Par conséquent, la question de la scénographie, de la mise en place des réalisations est une question de taille ! Mais quand est-il des indications ? Des titres ? Des noms des étudiants ? Très certainement que le choix de ne pas mettre de cartel permet aux visiteurs de s’immerger dans l’espace choisi, de s’immerger dans le monde de l’étudiant. Un monde qui, vous pourrez le constater, est propre à chacun.

La forêt n’est pas loin au théâtre l’Empreinte de Brive

Découvrez le travail de ces étudiants, portant une réelle attention sur « le facteur humain et social » ainsi que sur le « rapport à l’environnement ».

Manon Gagnard (gauche) et Sophie Lesoeur (droite) vous attendent avec leurs camarades !
Manon Gagnard (gauche) et Sophie Lesoeur (droite) vous attendent avec leurs camarades !

En attendant de les voir artistes, venez discuter avec eux le 8, 9 et 10 novembre 2019, l’exposition est à l’intérieur du théâtre de Brive (entrée libre, tout public) ! Elle n’attend que vous.

Photos : © Valentin Delbreil