Immersion dans la base Sous-Marine de Bordeaux

Immersion dans la base Sous-Marine de Bordeaux

19 juin 2020 0 Par PauseCulture.fr
5
(1)

Bordeaux est un important centre culturel français. La ville compte des dizaines de musées ou lieux d’exposition qui présentent des œuvres de toutes les époques. Aujourd’hui, la Base Sous-Marine est spécialisée dans la création contemporaine. C’est un lieu incontournable de la culture et de l’art, comme le CAPC (musée d’art contemporain) ou le musée des beaux-arts, bien que peu connu du grand public.

Un lieu d’exposition atypique

La base sous-marine est un lieu d’exposition atypique puisqu’il s’agit d’une base militaire de la Seconde Guerre Mondiale. Elle fait partie des cinq bases du littoral français construites par la marine de guerre allemande (Kriegsmarine). Plus de 6500 ouvriers français et étrangers ont travaillé à sa construction entre septembre 1941 et juin 1943. Elle se compose de onze bassins (4 à flots et 7 asséchables). Ils peuvent accueillir quinze grands navires sous-marins, ainsi qu’une tour bunker avec des bureaux, des magasins et des ateliers. Le bâtiment est construit pour durer longtemps. Il possède un toit en béton armé de plus de cinq mètres d’épaisseur et surmonté d’une structure de défense anti-bombe. La superficie globale du bâtiment est de 41000 m² soit un volume total de béton d’environ 600 000m3. Avant la libération de Bordeaux, le 25 août 1944, la base est désaffectée et rendue inutilisable.

Laissée à l’abandon pendant des décennies, la commune de Bordeaux a réaménagé une partie de la base sous marine. Il s’agit un centre d’art contemporain présentant les œuvres d’artistes émergents ou confirmés. JR a présenté son œuvre Inside Out ainsi que George Rousse et ses anamorphoses, dont une était encore visible récemment.

« La base 3 en 1 »

Annexe : équipement culturel municipal
Alvéoles 1 à 4 : espace confié par Délégation de service public (DSP) à la Société Culturespaces
Alvéoles 5 à 11 : appel à projet à venir (lieu d’exposition, de réception)
(source : http://www.bordeaux.fr/p136355/histoire-du-lieu-et-projets)

De grands travaux de réaménagement, confiés à l’architecte Nicolas Michelin, sont en cours à la base sous-marine. Il s’agit d’une réhabilitation globale du bâtiment, de la toiture, des bureaux et la construction de nouveaux ateliers techniques. Elle concerne aussi l’accessibilité au public à mobilité réduite.

Le projet de réaménagement de la base sous-marine compte trois grandes structures, visant à l’exploitation des 41 000 m². Les 3000 m² jusqu’ici utilisés, appartenant à la municipalité, restent des salles d’exposition en gestion directe de la ville de Bordeaux. Pour un développement de l’offre culturelle, les quatre premières alvéoles font l’objet d’une Délégation de Services Public (DSP). Elles sont confiés à la société Culturespaces pour l’installation du Bassin des Lumières (ouvertures initialement prévue le 17 avril 2020). Pour finir, les alvéoles 5 à 11 et le toit seront le lieu d’un Appel à Manifestation d’Intérêt à vocation économique et culturelle.

Les espaces d’exposition gérés par la ville de Bordeaux présenteront, à la réouverture, une exposition entrant dans le cadre de la saison culturelle Africa 2020. Présente sur tout le territoire français, elle questionnera plus particulièrement l’oralité au XXIe siècle, avec les œuvres d’une quinzaine d’artistes.

Les Bassins de Lumières dans la base sous-marine

Une inauguration exceptionnelle du plus grand centre d’art numérique du monde devait avoir lieu le 17 avril 2020. Il s’agit de la dernière exposition numérique de la fondation Culturespaces. Ils en ont déjà ouvert trois dont l’Atelier des Lumières à Paris en 2018. La fondation est le premier opérateur privé dans la mise en valeur des monuments, musées et centres d’art. Cependant, elle développe actuellement des expositions numériques immersives.

Ce nouvel espace d’exposition de Bordeaux se développe sur une surface totale de 13 000m² dont 12 000m² de espace de projection ainsi que 3 000m² de surface de déambulation développées sur 4  bassins (de 110m de long, 22 m de large et 12 m de hauteur). Cet espace d’exposition extraordinaire fait trois fois la surface des Carrières de Lumières et aussi cinq fois celle de Paris. Les expositions immersives présenteront les grands artistes de l’Histoire de l’Art et de la création contemporaine. Elles se développeront dans trois espaces : les Quatre Bassins, la Citerne ainsi que le Cube.

« Après l’Atelier des Lumières, nous sommes heureux de créer pour la ville de Bordeaux cet immense centre d’art numérique. Les Bassins de Lumières proposeront des expériences visuelles et sonores inoubliables dans un espace hors du commun, lieu de partage de la culture ouvert à tous les publics. »

Bruno Monnier, Président de Culturespaces.

Immersion dans la base sous-marine

La première exposition présentée à Bordeaux comptera trois expositions. D’abord autour des quatre bassins, « Gustav Klimt, d’or et de couleur » une création des artistes Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi. Il s’agit d’une production réalisée à partir des œuvres de l’artiste symboliste de la Sécession Viennoise. L’exposition est réalisée à partir des plus célèbres œuvres de l’artiste : ses portraits, sa période dorée et ses paysages. Le doré et les motifs décoratifs sont des symboles de l’art de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle.

Exposition immersive Gustav Klimt à la base sous-marine
Exposition immersive Gustav Klimt à la base sous-marine
© Culturespaces – Nuit de Chine ; © akg-images ; © akg-images / Erich Lessing ; © Heritage Images / Fine Art Images / akg-images

En simultané, nous pourrons aussi admirer dans la Citerne, le programme court avec « Paul Klee, peindre la musique ». Cette exposition numérique retrace l’alliance de la musique et de la peinture dans les nombreuses œuvres de l’artiste. Elle s’appuie sur des airs de la Flûte enchantée de Mozart, pour rappeler la fascination de Klee pour l’opéra. Cette salle est réalisé par l’agence Cutback.

Visuel de l'exposition de Paul Klee aux Bassins de Lumières à la base sous-marine
Visuel de l’exposition de Paul Klee aux Bassins de Lumières à la base sous-marine
Visuel : Simulation © Nuit de Chine. Paul Klee : Château et soleil (détail), 1928

Enfin la troisième, présente dans le Cube, Ocean Data réalisée par le studio turc Ouchhh. Le studio de création invente des expériences basées sur l’intelligence artificielle. Ils plongent le spectateur dans une dimension à part, dans un océan de données. Les créateurs jouent sur les formes, les matières, les volumes ainsi que les couleurs. Ainsi cette création mêle, dans cet espace contemplatif, l’art, les sciences et la technologie.

Océan Data du Studio Ouchhh dans le Cube de la base sous-marine
Océan Data du Studio Ouchhh dans le Cube de la base sous-marine
CULTURESPACES DIGITAL® | Réalisation : Ouchhh

En raison de la pandémie, la Base Sous-Marine est fermée et les inaugurations prévues sont repoussées à des dates ultérieures.

Pauseculture.fr partagera sur ses réseaux la date d’inauguration des Bassins de Lumières prochainement.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site des Bassins de Lumières ainsi que sur le site de la ville de Bordeaux

Print Friendly, PDF & Email

Que pensez-vous de l'article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote pour l'instant 🙁 Soyez le premier à noter cet article !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas été utile...

Améliorons cet article !

Que devons-nous améliorer ?